Thèse de doctorat

Effet du mode d’exploitation et interactions pâturages, bovins et tiques dans des groupements végétaux artificiels au Bénin

ZOFFOUN Gbèliho Alex (2011)

Doctorat unique, UAC, Bénin


L’étude a pour but de connaître la dynamique des groupements végétaux des pâturages artificiels des fermes d’élevage de Kpinnou, de Samiondji et de l’Okpara au Bénin à travers l’analyse des caractéristiques floristiques des groupements végétaux des pâturages artificiels des trois fermes, le comportement alimentaire des bovins Girolando sur les différents types de pâturages artificiels, l’effet du mode d’exploitation sur l’évolution des plateaux de tallage et la production de biomasse des graminées vivaces dans les pâturages artificiels et l’analyse des interactions existantes entre les tiques, leurs hôtes bovins et les types de pâturages. Au total 99 relevés phytosociologiques sont effectués selon la méthode de Braun-Blanquet (1932). La matrice constituée de 231 espèces X 99 relevés est soumise à une DCA (Detrended Correspondence Analysis) et au ‘cluster analysis’ à partir du logiciel PC-ORD 5. Les résultats ont révélé les 5 groupements végétaux suivant individualisés au niveau des trois fermes : le groupement végétal G1 à Andropon gayanus et Leucaena leucocephala, le groupement végétal G2 à Panicum maximum var. C1, le groupement végétal G3 à Brachiaria ruziziensis et Tephrosia bracteolata, le groupement végétal G4 à Panicum maximum et Vernonia amygdalina et le groupement végétal G5 à Pennisetum purpureum et Sterculia tragacantha. La richesse spécifique totale de ces trois fermes était de 231 espèces réparties en 49 familles. Les phanérophytes, les thérophytes et les chaméphytes étaient les types biologiques dominants. La répartition chorologique des espèces a montré une prédominance des espèces à large distribution et des espèces à distribution continentale. La diversité floristique des groupements végétaux herbacés sous les cultures fourragères étudiée au niveau de la ferme d’élevage de Kpinnou a révélé l’existence d’une différence significative entre la richesse spécifique des groupements végétaux sous cultures fourragères ensemencées, celle des groupements post-culturaux et celle des groupements naturels (p < 0,002 et ddl = 2). Du point de vue floristique, les groupements végétaux accompagnant les cultures fourragères étaient distinctes les uns des autres au sens de Sorensen (Is < 50 %) ce qui traduisait une spécificité floristique du couvert végétal selon le type de fourrage ensemencé. Le comportement alimentaire de 16 jeunes bovins Girolando étudié sur deux types de pâturages (Panicum maximum et Panicum maximum var. C1) montrait que le broutage a occupé significativement (p < 0,05) 66,7 % du temps sur Panicum maximum, la rumination 9,9 %, le repos 18,1 % et l’abreuvement 5,3 %. Les proportions de temps consacrées sur Panicum maximum var. C1 se répartissaient comme suit : broutage (54,3 %) ; rumination (12,0 %), repos (28,4 %) et abreuvement (5,3 %). En moyenne, les bovins ont ingéré significativement (p < 0,05) 109,39 gMS/kg PV0,75 par jour sur le pâturage à Panicum maximum contre 69,67 gMS/kg PV0,75 pour le pâturage à Panicum maximum var. C1. Des mesures de densité de touffes, de la surface des plateaux de tallage et la récolte de biomasse réalisées dans 45 parcelles de Panicum maximum var. C1 et Brachiaria ruziziensis ont montré que le nombre moyen de touffes par m² est plus élevé pour tous les groupements végétaux en condition de surpâturage qu’en condition de non pâture. La surface des plateaux de tallage et la production de biomasse ont évolué inversement à la densité des touffes, en fonction de l’âge et de l’intensité de pâture. Les interactions entre les tiques, leurs hôtes (19 jeunes bovins de race laitière Girolando) et deux types de pâturages artificiels (Panicum maximum et Panicum maximum var. C1) ont montré que Amblyomma, Hyalomma, Rhipicephalus et Boophilus sont les 4 genres de tiques identifiés. Le genre Boophilus était le plus abondant.

Mots clés : Groupement végétal, pâturages artificiels, diversité floristique, capacité de charge, pâture, plateaux de tallage, densités de touffes, tiques, bovins, Bénin.